Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu 'Infos pratiques' | Aller au menu 'En un clic' | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Saint Mathieu de Tréviers

AccueilTourisme

Interview de Thierry Vacher, Président de la Cave coopérative "Les Coteaux du Pic"

Publié le 26 novembre 2020 - Thèmes : Tourisme / Autres

Quelles sont les tendances de la récolte 2020 ?
La récolte s’est très bien déroulée. Elle a démarré fin août et s’est étalée sur un peu plus de 4 semaines. Les raisins étaient dans un excellent état sanitaire et les rendements corrects. Les blancs et les rosés sont à nouveau très bien équilibrés et laissent apparaître une excellente fraîcheur. Les rouges sont fruités et gourmands ; les cuvées haut de gamme que nous allons élever pendant plusieurs mois sont très prometteuses. Les cuvées Bio (Pic Saint Loup, Languedoc rosé, IGP blanc et rouge) sont très expressives et certaines ont été pour la deuxième année consécutive vinifiées sans SO2 (Dioxyde de soufre). Ceci nous permettra de lancer de nouvelles cuvées.

Qui sont vos principaux clients ?
Un petit peu plus de la moitié de notre production est commercialisée par notre filiale « Vignobles des 3 Châteaux » dans tous les réseaux de distribution : caveau, restaurants, cavistes, grossistes et export. Nos vins sont ainsi consommés sur tous les continents, y compris en Afrique ! Le reste de la production est vendu en vrac à des négociants ou à de grands groupes de la grande distribution. Enfin, nous effectuons des opérations de conditionnement pour plusieurs domaines avec qui nous avons noué des relations très étroites depuis de nombreuses années, comme le Domaine de l’Hortus, le Château de Lancyre, le Château Valflaunès ou encore la Bergerie des Capucins. Ces caves particulières transportent leurs vins jusqu’à la cave et nous nous chargeons de les mettre en bouteille.

Comment se porte la cave aujourd’hui ?
Notre cave poursuit sa très belle dynamique puisqu’elle est passée en moins d’une décennie de 750 000 bouteilles commercialisées à 2,5 millions par an. La totalité de notre production d’AOP Pic Saint Loup dont nous sommes les 1ers producteurs est aujourd’hui commercialisée en bouteille, ce qui représente un peu plus d’1 million de bouteilles en rouge et rosé. Aujourd’hui notre savoir-faire basé sur le rapport qualité prix et notre capacité d’adaptation aux marchés est reconnu aussi bien en France qu’à l’export. Nous entamons maintenant une réflexion afin d’optimiser notre outil et nos méthodes de travail pour continuer à répondre aux exigences des marchés. En parallèle du Bio, la cave a adhéré à une démarche agro environnementale (HVE3) qui a concerné pour 2020 plus de 400 hectares de son vignoble et qui devrait rapidement être élargie à la totalité.

Quelles problématiques rencontrez-vous avec le caveau de vente actuel ?
Notre caveau actuel n’est clairement pas en adéquation avec la qualité des bouteilles que nous proposons, aussi bien au niveau du vin que des visuels. Etroit et pas assez fonctionnel, il ne nous permet pas de recevoir les groupes et les clients dans les conditions optimales. Enfin il ne dispose d’aucun label.

Pouvez-vous nous parler du projet de nouveau caveau ?
Nous avons décidé de bâtir notre nouveau point de vente devant la cave, sur le terrain nous appartenant en bordure de route. À une centaine de mètres de l’axe principal traversant le village, cela nous permet de rassembler sur un même site notre outil de production et de commercialisation. Le début des travaux est prévu pour le mois de décembre et l’ouverture programmée un an plus tard. Outre un point de vente en rez-de-chaussée, nous prévoyons à l’étage une salle modulable équipée d’une cuisine. Celle-ci sera proposée à la location et nous permettra de recevoir les groupes et nos clients professionnels. Sa terrasse orientée face au Pic Saint Loup offrira une vue majestueuse.

Quel est votre objectif avec ce nouveau caveau ?
Véritable outil de communication ce nouveau caveau doit nous permettre d’asseoir notre notoriété sur le plan local en développant l’oenotourisme. Nous prévoyons une plus grande présence sur les réseaux sociaux (déjà présents sur Instagram @vignobles3chateaux) et souhaitons rejoindre rapidement des réseaux comme « Vignobles et Découvertes » et « oenorando ». Notre objectif est de doubler son chiffre d’affaires en deux années pour atteindre 800 000 € alors que le CA consolidé de la cave est aujourd’hui de 9 500 000 €.

 Haut de page