Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu 'Infos pratiques' | Aller au menu 'En un clic' | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Saint Mathieu de Tréviers

Actualités

Accueil >  ActualitésLe Président du département en visite aux Coteaux du Pic

Le Président du département en visite aux Coteaux du Pic

Publié le 4 novembre 2019 - Thème : Autres

Le projet d’extension du caveau a été présenté au Président du département !

Chaude ambiance de vendange à la cave coopérative. C’est dans un bruit de remorques pleines de raisins se présentant au pesage, avant d’aller déverser le fruit d’une année de labeur, que Kléber Mesquida, président du Département, est arrivé de bon matin le 17 septembre. Pour preuve du soutien du département à la filière viticole, le président, profitait de cette étape à St Mathieu de Tréviers pour parler de l’état de la récolte et échanger sur les attentes, les besoins, les difficultés des caves.

« Nous serons toujours auprès des viticulteurs, acteurs majeurs de l’économie. Ils façonnent l’Hérault et participent à sa notoriété » indiquait Kléber Mesquida avant de débuter la visite en présence de Thierry Vacher, le président de la cave et de l’entité commerciale Vignoble des 3 châteaux, le maire, Jérôme Lopez, Laurence Christol, conseillère départementale, Yvon Pellet, maire de St Geniès des Mourgues, délégué à la viticulture et Jean Bassède, directeur de l’agriculture au département.

C’est sur le parvis de la cave, que la discussion s’est engagée. Thierry Vacher fit un point sur la récolte qu’il qualifiait d’excellente qualitativement parlant. « Nous enregistrerons au niveau des quantités une perte de 20%. Nous avons prôné la patience s’agissant d’atteindre la parfaite maturité phénolique. Cette baisse de volumes est liée aux épisodes caniculaires qui nous obligerons, à l’avenir, à revoir notre façon de travailler en fonction des conditions climatiques et de la pression démographique et environnementale ». A ce stade émergeait le débat sur le zéro pesticide.

« Les vignes ont toujours structuré le paysage de nos villages. Sur la commune je n’ai pas été interpellé par les habitants qui savent les efforts consentis par les vignerons en la matière. Je ne prendrai pas d’arrêté dans ce sens », indiquait le premier magistrat. Des propos repris par Laurence Christol favorable à une communication positive tout comme Yvon Pellet.

Point d’orgue, le projet d’extension de la cave (le permis de construire vient d’être déposé sur le périmètre du site déjà existant), a été présenté amenant un large consensus sur les effets induits, en termes de chiffre d’affaire, de visibilité et d’oenotourisme.